Chardonneret élégant



Nom scientifique : Carduelis carduelis
Famille : fringillidés
Taille : 12 cm
Envergure : 23 cm
Poids : 14 à 18 grammes
Âge maximum : 8 ans


Aspect

Le chardonneret est un élégant passereau un peu plus petit qu'un moineau qu'on reconnaît à son plumage composé d'un mélange de brun clair, de noir, de blanc, de doré et de rouge, produisant une cascade de couleurs au moindre mouvement. Les deux sexes sont semblables. Son dos est brun chamois, sa poitrine et son ventre sont bruns, mélangés à du blanc et son croupion blanchâtre. Il a des ailes noires avec barres alaires jaune vif, particulièrement visibles en vol. Sa queue noire et blanche est fourchue. Il porte une tache rouge cramoisi sur la face. Toutefois cette tache rouge est un peu moins étendue chez la femelle.

Avant octobre, les jeunes chardonnerets n'ont pas encore les dessins caractéristiques des adultes. Ils ne portent pas de rouge sur la face et ont un plumage brunâtre et rayé. Le chardonneret élégant a un bec conique et pointu, spécialement adapté pour prélever les graines des plantes comme le chardon, ce qui lui vaut son nom.

Photographie PR Meffre - La faune de mon jardin

Comportement

Ce superbe oiseau ne visite guère dans les jardins trop bien entretenus. Ce passereau se perche sur des plantes de faible taille, non ligneuses, dont il exploite les graines. À cette occasion, prend des poses acrobatiques comme les mésanges. Il maintient certains aliments avec ses pattes pour les picorer plus aisément. Il aime les mauvaises herbes comme les chardons, les pissenlits, les séneçons, les laiterons ou autres plantes à graines en capitule. Leur bec allongé permet d'extraire de petites graines, y compris celles des cardères qui sont cachées dans des épis au fond de tubes étroits. Si vous apercevez un chardonneret sur une cardère, il s'agira sans doute d'un mâle, car la femelle, a un bec plus court et extrait plus difficilement les graines de cette plante.

Le chardonneret élégant escalade très adroitement pour se nourrir. Cette plante protège ses graines à l'aide de longues épines pointues. Le chardonneret élégant, l'un des plus petits fringillidés, a acquis au fil de l'évolution le bec le plus long et le plus mince de toute la famille. Il peut donc se percher sur un chardon et insérer son bec entre les épines pour prendre les graines, sans crainte de se piquer la tête ou les yeux.

Juvénile                                                Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net



Les chardonnerets sont des oiseaux très sociables. En dehors de la période de nidification, ils forment fréquemment en petites bandes parfois mêlées d'autres fringilles. Les petits groupes volettent autour des plantes à graines en se posant rarement sur le sol. Auparavant ils apparaissaient rarement aux mangeoires, mais aujourd'hui ils les fréquentent de plus en plus. Ils sont souvent entendus avant d'être vus : les troupes émettent un incessant gazouillis très musical, surtout en vol. Le vol ondulé du chardonneret est très caractéristique.

Habitat

Espèce commune des milieux comportant des prairies avec lavande, mélisse, primevères, des bosquets, des haies des vergers. On le rencontre dans les cimetières, les pépinières, les terrains vagues, les talus et les bords des chemins, les parcs et jardins, y compris dans les agglomérations. Niche jusqu'à 1 300 mètres, voire plus haut en montagne.

Aire de répartition

Le chardonneret est présent partout en France, qui accueille des hivernants provenant des îles Britanniques, du Benelux, d'Allemagne. En Belgique, nicheur largement répandu, surtout dans le sud du pays. En hiver, rare en montagne et dans le Nord-Est.


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : mai à août.
Nombre de couvaisons : 2 ou parfois 3 couvées.
Nombre d'œufs : 4 à 6 œufs blancs tachés de roux.
Incubation : 14 jours (femelle).

Nid : le nid, en forme de coupe est situé à l'extrémité de hautes branches horizontales cachées par des feuilles dans un arbre fruitier, un marronnier, un tilleul, un érable, une haie dense, un rosier ou sur un conifère d'ornement (thuya). Le nid soigneusement construit par la femelle généralement très haute (entre 2 et 10 mètres). Les parois très épaisses sont formées de radicelles, de brindilles, de mousse et de lichens, de fils d'araignées tapissé de duvet végétal et de laine. Le territoire est petit ; plusieurs couples peuvent nicher à proximité.

Type de nichoir : N'utilise pas les nichoirs.
Jeunes : les deux parents s'occupent du nourrissage des jeunes.
Envol : 13 à 16 jours. Quelques jours avant leur départ, les parents enlèvent les déjections dont sont couvertes les parois du nid.
Emancipation : 2 semaines après.

Photographie Remi Rufer

Migration

Sédentaire ou migrateur partiel en France. Les chardonnerets se dirigent vers le sud de la France et vers l'Espagne en hiver. En octobre-novembre, d'autres oiseaux d'Europe centrale et du nord arrivent dans le sud-ouest du continent pour y passer l'hiver.

Voix

Le chant est un gazouillis enjoué, mêlé de cris. Le mâle chante généralement perché en haut d'un arbre.

Nourriture naturelle

Le chardonneret préfère les graines de cardère, de chardon et de bardane à défaut, il se contente d'autres graines (séneçon, pissenlit ou laiteron, voire orme, bouleaux et pins) en dehors de la saison de reproduction. Pendant le nourrissage des jeunes, il recherche aussi des insectes. Au printemps, également des bourgeons.

Mangeoires

Cet oiseau sera tenté par une visite du jardin uniquement s'il contient une zone sauvage avec les plantes qu'il affectionne. En hiver, il visite occasionnellement les mangeoires où il apprécie les petites graines, les cacahuètes et les graines pour oiseaux de cage comme le millet ou un mélange pour oiseaux forestiers.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
 

Dernière mise à jour : 7/6/09

Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site