Rossignol philomèle


Nom scientifique : Luscinia megarhynchos
Famille : turdidés
Taille : 16 cm
Envergure : 24 cm
Poids : 18 à 27 grammes
Âge maximum : 6 ans
Taux de survie : %

Aspect

Comme beaucoup d'oiseaux au chant particulièrement mélodieux, le plumage du Rossignol philomèle est assez terne et peu voyant. Oiseau au corps assez arrondi, qui ressemble à un rouge-gorge, il a un dessus brun à nuance rousse, un dessous blanchâtre brunâtre sans dessin, un croupion et une longue queue roux foncé qu'il tient souvent redressée. Son grand œil noir sur le côté brunâtre de la tête est rehaussé par un léger cercle oculaire blanchâtre. C'est un petit oiseau brun assez trapu dont la taille est légèrement supérieure à celle d'un moineau domestique. La femelle est plus terne et les jeunes sont très tachetés.

Il ressemble au Rossignol progné, les deux espèces étant parfois impossibles à différencier sur le terrain ; mais il a le dos d'un brun plus pur (et non olivâtre), la queue est plus rousse et sa poitrine n'est jamais barrée.

Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Comportement

Le rossignol est un oiseau timide et discret, qui se camoufle dans l'épaisseur des fourrés ou des arbres. On l'entend plus souvent qu'on ne le voit. Il chante du haut d'un perchoir situé à la cime d'un buisson ou sur une branche basse d'arbre, mais contrairement à une opinion répandue, le rossignol ne chante pas uniquement la nuit. Son chant est plus moins étouffé par celui des autres passereaux dans la journée. Il peut chanter presque toute la nuit avec seulement quelques interruptions

Peu visible dans la journée, il peut être aperçu quelquefois en train de chasser des insectes sur le sol de la forêt. À terre, il se déplace en sautillant en faisant de grands bonds, et redresse souvent la queue. Tous ses mouvements paraissent très élégants. Oiseau migrateur, il est fidèle à son site de reproduction.

Habitat

Forêts, bois et bosquets à sous-bois fourni, taillis, broussailles, parcs, parfois dans les grands jardins très arborés à la campagne. Vit volontiers près de l'eau mais aussi dans des milieux plus secs à buissons touffus. Il est présent en plaine et jusqu'à 1300 mètres dans les Alpes du Sud. Préfère les lieux ensoleillés, chauds. Le territoire peut couvrir de 1280 à 19 000 m2. Le Rossignol a besoin d'espaces de végétation fournie dans laquelle il peut se cacher et d'une surface suffisante pour trouver sa nourriture et des sites favorables à sa nidification.

Aire de répartition

Europe (excepté en Scandinavie), Proche et Moyen-Orient, Mongolie et Maghreb. On le trouve dans toute la France, mais sa distribution est conditionnée par la température, l'altitude et les précipitations. Absent en Bretagne et Normandie (trop humide) et en altitude : jusqu'à 850 mètres en Auvergne, 1300 mètres dans les Alpes du Sud. Dans le Nord, il s'installe souvent près de l'eau. Il préfère les milieux secs dans le Sud.


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : mai à juin.
Nombre de couvaisons : une ponte. Une seconde ponte régulière dans le sud en juin-juillet.
Nombre d'œufs : 4 à 6 œufs vert olive ou brun foncé uni.
Incubation : 14-15 jours, femelle.

Nid : placé à terre ou jusqu'à 75 cm de haut, bien caché dans la végétation herbacée ou l'épaisseur d'un fourré dense. Construit par la femelle, il se compose de feuilles mortes, tiges de graminées, de fibres et de racines. La femelle couve seule, le mâle participe au nourrissage.

Jeunes : nidicoles.
Envol : 13 à 14 jours, mais quittent le nid avant de savoir voler, mâle et femelle.
Emancipation : 11 à 12 jours.
Plumage juvénile : 2 mois.
Première nidification : un an.

Photographie extraite des vidéos de Philippe Facquet

Migration

Grand migrateur, c'est un visiteur d'été, revenant fin avril début mai . Il repart de septembre à octobre en migrant de nuit. Le Rossignol philomèle passe l'hiver en Afrique tropicale au sud du Sahara. Il traverse la Méditerranée à Gibraltar, par le détroit de Messine, mais aussi en franchissant des étendues comme celles qui séparent la Crète ou Chypre de l'Égypte. Ses quartiers d'hiver sont mal connus en Afrique dans la zone intertropicale.

Voix

Le Rossignol philomèle est le plus grand des oiseaux chanteurs européens. Son chant extraordinairement mélodieux et pur est légendaire. Les mâles chantent jour et nuit, mais ne sont pas tous des « virtuoses ». La qualité de leur chant dépend de celle de l'adulte qu'ils ont entendu quand ils étaient jeunes. Ce chant retentit principalement début mai, quand les oiseaux reviennent d'Afrique pour se reproduire. Le chant consiste surtout en trilles soutenus, sonores et mélodieux, repris dans des tonalités différentes et avec une grande variété de notes profondes et flûtées. Son chant est un merveilleux concerto de phrases cristallines qui se terminent en crescendo. C'est souvent seulement le chant de cet oiseau discret qui trahir toujours sa présence. Cependant le chant de la fauvette à tête noire, du merle ou de la grive peut parfois rappeler celui du rossignol.

Nourriture naturelle

Insectes, araignées, escargots, vers trouvés sur le sol, généralement sous le couvert d'arbustes ou de buissons. En automne, principalement des baies.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
Ultérieurement
 

Dernière mise à jour : 22/03/08


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site