Ordre des Ansériformes

Famille des Anatidés

Tadorne de Belon                                               Photographie Stéphane Boitel - ornitho-idf

 Cygne chanteur  Cygnus cygnus        Hivernant
 Cygne de Bewick  Cygnus columbianus      Hivernant
 Cygne tuberculé  Cygnus olor  Nicheur sédentaire  Migrateur  Hivernant
 Oie des moissons  Anser fabalis      Hivernant
 Oie à bec court  Anser brachyrhynchus      Hivernant occasionnel
 Oie rieuse  Anser albifrons      Hivernant
 Oie naine  Anser erythropus      Hivernant occasionnel
 Oie cendrée  Anser anser  Nicheur rare  Migrateur  Hivernant
 Oie des neiges  Anser caerulescens      Hivernant occasionnel
 Bernache du Canada  Branta canadensis  Nicheur sédentaire  Migrateur  Hivernant
 Bernache nonnette  Branta leucopsis      Hivernant rare
 Bernache cravant  Branta bernicla    Migrateur  Hivernant
 Bernache du Pacifique  Branta bernicla nigricans      Hivernant occasionnel
 Bernache à cou roux  Branta ruficollis      Hivernant occasionnel
 Ouette d'Egypte  Alopochen aegyptiacus  Nicheur rare    Hivernant rare
 Tadorne casarca  Tadorna ferruginea    Migrateur occasionnel  
 Tadorne de Belon  Tadorna tadorna  Nicheur sédentaire  Migrateur  Hivernant
 Canard mandarin  Aix galericulata  Nicheur rare    
 Canard siffleur  Anas penelope  Nicheur occasionnel  Migrateur  Hivernant
 Canard à front blanc  Anas americana    Migrateur occasionnel  
 Canard chipeau  Anas strepera  Nicheur  Migrateur  Hivernant
 Sarcelle élégante  Anas formosa    Migrateur occasionnel  
 Sarcelle d'hiver  Anas crecca  Nicheur  Migrateur  Hivernant
 Sarcelle à ailes vertes  Anas (crecca) carolinensis    Migrateur occasionnel  
 Canard colvert  Anas platyrhynchos  Nicheur  Migrateur  Hivernant
 Canard noir  Anas rubripes    Migrateur occasionnel  
 Canard pilet  Anas acuta  Nicheur rare  Migrateur  Hivernant
 Sarcelle d'été  Anas querquedula  Nicheur  Migrateur  Hivernant occasionnel
 Sarcelle à ailes bleues  Anas discors    Migrateur occasionnel  
 Canard souchet  Anas clypeata  Nicheur  Migrateur  Hivernant
 Sarcelle marbrée  Marmaronetta angustirostris  Nicheur occasionnel  Migrateur occasionnel  
 Nette rousse  Netta rufina  Nicheur  Migrateur  Hivernant
 Fuligule milouin  Aythya ferina  Nicheur  Migrateur  Hivernant
 Fuligule à bec cerclé  Aythya collaris    Migrateur occasionnel  Hivernant occasionnel
 Fuligule nyroca  Aythya nyroca  Nicheur occasionnel  Migrateur  Hivernant rare
 Fuligule morillon  Aythya fuligula  Nicheur  Migrateur  Hivernant
 Fuligule milouinan  Aythya marila    Migrateur  Hivernant
 Fuligule à tête noire  Aythya affinis      Hivernant occasionnel
 Eider à duvet  Somateria mollissima  Nicheur rare  Migrateur  Hivernant
 Eider à tête grise  Somateria spectabilis      Hivernant occasionnel
 Eider de Steller  Polysticta stelleri      Hivernant occasionnel
 Harelde boréale  Clangula hyemalis      Hivernant
 Macreuse noire  Melanitta nigra    Migrateur  Hivernant
 Macreuse à bec jaune  Melanitta (nigra) americana    Migrateur occasionnel  
 Macreuse à front blanc  Melanitta perspicillata    Migrateur occasionnel  Hivernant occasionnel
 Macreuse brune  Melanitta fusca    Migrateur  Hivernant
 Garrot d'Islande  Bucephala islandica      Hivernant occasionnel
 Garrot à œil d'or  Bucephala clangula      Hivernant
 Harle piette  Mergus albellus      Hivernant
 Harle huppé  Mergus serrator  Nicheur occasionnel  Migrateur  Hivernant
 Harle bièvre  Mergus merganser  Nicheur  Migrateur  Hivernant
 Érismature à tête blanche  Oxyura leucocephala   Migrateur occasionnel  
 Érismature rousse  Oxyura jamaicensis  Nicheur occasionnel  Migrateur rare  



146 espèces dans le monde

Dans l'ordre des Ansériformes, La famille des Anatidés regroupe les Cygnes, oies, canards et compte 146 espèces dans le monde.


Tous les anatidés sont des oiseaux aquatiques pourvus de pieds palmés aux trois doigts antérieurs et la majorité nagent bien ; certains passent même presque toute leur vie sur l’eau. Ils ont un long cou, des ailes étroites et pointues, et généralement de courtes pattes. Ils diffèrent des plongeons et des grèbes par leur large bec aux bords dentelés, dont ils se servent comme d’un tamis. Leur corps aplati est bien protégé par un épais duvet. Généralement ils construisent un nid simple et garni de duvet à même le sol parmi la végétation dense. Les jeunes naissent couverts de duvet et peuvent nager quelques heures après l’éclosion. Presque tous muent leurs rémiges et rectrices simultanément et ne peuvent voler tant que les nouvelles plumes n’ont pas une longueur suffisante.

En Europe, les anatidés se divisent en six sous-familles : une pour les cygnes, une pour les oies, et quatre pour les canards.




Sous-famille des cygninés (Cygnes)
7 espèces dans le monde

Les cygnes sont les plus grands Anatidés. Ils ont le cou plus long que le corps. La plupart sont blancs à l’âge adulte. Les trois espèces connues en Europe sont blanches. Ces lourds oiseaux fréquentent les rives des lacs et des fleuves, barbotant en immergeant la tête et le cou dans des eaux peu profondes à la recherche de plantes aquatiques. Ils paissent également sur les berges. Mâle et femelle se ressemblent mais les mâles sont un peu plus grands. Les jeunes ont un plumage brun grisâtre sur la face supérieure, blanchâtre sur la face inférieure. Les cygnes courent sur l’eau à l’envol. Leur vol est lourd et rythmé. Ils adoptent une formation de vol en V ou en ligne et ont le cou est tendu en vol.

Ponte : 3-10 œufs.




Sous-famille des ansérinés (Oies)
20 espèces dans le monde

Les oies forment un groupe distinct, mais représentent par leur taille et par d’autres traits un maillon intermédiaire entre les cygnes et les canards. En Europe, on distingue les oies grises (Anser) et les bernaches (Brouta). Ce sont de gros oiseaux, en grande partie noir, brun foncé ou gris. L’identification des bernaches est généralement aisée car chaque espèce se distingue par les dessins noirs et blancs (roux chez une espèce) de la tête ; chez les oies grises, la distinction des espèces est bien plus difficile et suppose une bonne visibilité ou une connaissance approfondie de la voix. Les mâles et les femelles sont semblables. Les oies ont le cou plus épais et plus long que les canards, elles ont de courtes pattes et un bec large et arrondi. La plupart ont les pattes situées plus en avant que les canards et les cygnes. Cette adaptation leur permet de « brouter » les graminées dans les prés et les champs, mais quelques-unes mangent des plantes aquatiques. Plusieurs ont profité de la nourriture présente dans les régions cultivées.

En couples la vie durant. Les deux parents s’occupent des petits. Les adultes perdent toutes leurs rémiges en même temps et ne peuvent donc voler durant 3 à 4 semaines en été, ce qui coïncide souvent avec le moment où les petits sont encore impropres au vol. Souvent bruyantes, les oies sont grégaires, surtout lors des migrations et en hiver, et alors forment de grandes troupes. Beaucoup migrent en longues lignes ondulantes ou en V, nichant dans la zone arctique et hivernant dans les régions tempérées. La migration s’effectue en suivant des routes immuables. Elles voyagent en groupes familiaux ou en grandes troupes, en "V" ou en lignes obliques.

Farouches mais peuvent devenir familières dans les endroits sans chasse : les jeunes des régions arctiques de nidification peuvent être très confiants en automne.

Ponte : 3-8 œufs.




Sous-famille des anatinés (Canards de surface)

Les canards de surface forment le premier des quatre groupes de canards. Les canards sont plus petits que les cygnes et les oies, ont un bec plus plat et des pattes plus courtes. Les canards de surface se rencontrent principalement en eau peu profonde (étangs, lacs et fleuves au cours lent) et cherchent leur nourriture en barbotant à la surface. La plupart sont capables de plonger, mais le font rarement. Ils se nourrissent de plantes aquatiques. Leur vol est puissant et ils décollent d’un seul bond hors de l’eau. L’envol est presque vertical.

Mâle et femelle ont un plumage différent. Leurs rémiges secondaires présentent généralement une zone brillante — le miroir alaire. Au début de l’été, le mâle prend un plumage d’éclipse. Le plumage nuptial apparaît déjà au début de l’automne.

Les tadornes sont plus grands que les autres canards de surface et ressemblent plus aux oies qu’aux canards de surface. Le plumage des mâles et des femelles est moins différencié. Les tadornes passent beaucoup de temps à terre où ils peuvent courir rapidement. Certains nichent dans des trous.

Ponte : 5-12 œufs.




Sous-famille des aythyinés (Canards plongeurs)

Les canards plongeurs (canards plus petits, fréquentant surtout les eaux douces) et les canards marins forment un groupe, la sous-famille des aythyinés. Tous ont le doigt arrière lobé. Ce sont d’excellents plongeurs, dont les pattes sont placées à l’arrière du corps. Ils ont un bec plat. Pour prendre leur envol, ils doivent courir sur la surface de l’eau en battant des ailes. Les canards plongeurs se montrent très rarement à terre sauf près du nid et nichent sur les rives des lacs et dans les marais. Beaucoup hivernent en troupes nombreuses dans les estuaires, le long de lacs et de côtes non gelés. Se nourrissent ordinairement de plantes aquatiques et de mollusques en plongeant. Sauf exceptions, les mâles sont aisément reconnaissables en raison de leurs couleurs vives. En revanche, l’identification des femelles (canes) est souvent difficile car elles se ressemblent, mais la présence des mâles qui les accompagnent peut aider les choses.

Ponte : 4-14 œufs

Les canards marins sont des canards plongeurs assez lourds, de grande taille, à cou court, observés généralement le long des côtes en hiver, certaines espèces recherchant toutefois les eaux intérieures à la saison des nids. Se rencontrent souvent en hiver en grandes troupes mixtes. Excellents plongeurs qui cherchent leur nourriture — surtout des mollusques — sur le fond de la mer. Ils plongent plus profondément et se nourrissent plus de mollusques que les canards plongeurs. Ils nichent sur le littoral et sur les rives des lacs. En hiver, quittent moins le rivage que les canards plongeurs.

Les canards marins plongent plus profondément et se nourrissent plus de mollusques que les canards plongeurs. Ils nichent sur le littoral et sur les rives des lacs. En hiver, quittent moins le rivage que les canards plongeurs.

Ponte : 4-8 œufs.




Sous-famille des merginés (Harles)

Les harles sont des canards piscivores pourvus d’un bec long et mince, aux bords en dents de scie. Bec légèrement crochu au bout, à bords denticulés qui permettent d’assurer la prise des poissons, leur principale nourriture. Habiles plongeurs, ils pêchent en groupe, parfois en grandes troupes.

Les harles prennent leur envol laborieusement, tout comme les canards marins. Vol rapide, le corps tendu à l’horizontale. Les trois espèces portent une zone blanche sur l’aile et une huppe plus ou moins marquée.

Habitat maritime ou lacustre. Nid habituellement dans un trou d’arbre ou une autre cavité, parfois à terre, dans la végétation touffue (harle huppé).

Ponte : 6-18 œufs



Sous-famille des oxyurinés (Érismatures)

Les érismatures sont de petits canards trapus qui vivent sur les lacs et dans les baies d’eau douce. Ils sont Ils sont pourvus d’une queue assez longue et raide.et d’un cou épais et court. À la nage, ils tiennent la queue dressée vers le haut. Ils plongent parfois en s’immergeant lentement à la façon des grèbes.

Ponte : 5-11 œufs.


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Cr?dits photographiques | Infos site